Derniers sujets
» Bonjour, je suis nouvelle :D
Dim 18 Mai - 18:47 par LeeHatchi

» gaeldrielle28
Ven 27 Jan - 18:10 par thecrow9

» Zalia
Mer 25 Jan - 19:33 par fabienne

» Letce-Namon
Mar 17 Jan - 11:17 par thecrow9

» Présentation de...moi ^^
Dim 15 Jan - 12:00 par vielsouris

» news
Sam 14 Jan - 15:08 par thecrow9

» CherryxMaybe
Mer 11 Jan - 13:34 par Invité

» Virginia alias Madame Morgan
Mer 11 Jan - 10:36 par fabienne

» présentation : cath
Mar 15 Nov - 19:46 par fabienne

Sondage

le couple caroline / klaus ?

25% 25% [ 1 ]
75% 75% [ 3 ]

Total des votes : 4

page facebook du forum
http://www.facebook.com/pages/Vampire-Diaries-Belgique-httpvampire-diariesnouslesfanscom/265609190144605

congrès Live Hearings - House Committee on Natural Resources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

congrès Live Hearings - House Committee on Natural Resources

Message  thecrow9 le Lun 14 Nov - 22:58

je savais pas comment juste dèplacer le message d'un sujet donc j'ai juste copier coller

le message de EMY (diddy)

Live Hearings - House Committee on Natural Resources
Voilà la vidéo de l'intervention de Ian au congrès d'aujourd'hui. (qu'il était beau en costard cravate! en même temps il est tjs beau!)


[youtube][/youtube]


Traduction, j'espère ne pas avoir laissé de fautes et avoir fait ça correctement! (je précise que c'est la traduction du document que Ian devait lire, mais n'ayant que 5min de parole, il a résumé, donc il a tout dit sauf les différentes parties sur les animaux, il a cité chaque espèce mais n'a développé que le chapitre sur les tortues)


Spoiler:
Bonjour Monsieur le Président Fleming, Monsieur le Haut Responsable Sablan et les membres du Sous-Comité. Je suis Ian Somerhalder, acteur et fondateur de la Fondation Ian Somerhalder, un organisme sans but lucratif dédié à l'autonomisation et l'éducation, qui collabore avec des personnes pour les aider à influer positivement sur la planète et ses créatures. Je suis aussi un ambassadeur mondial de l'Alliance pour la Conservation Mondiale.

J'apprécie cette occasion de témoigner devant vous aujourd'hui sur les RH 50, sur la reconduction de la loi sur la conservation des espèces multinationales. Je voudrais aussi profiter de cette occasion pour remercier le Sous-comité, en particulier le président Fleming, qui représente mon état de Louisiane, pour l'invitation à me joindre à vous aujourd'hui.

La faune et la conservation de l'environnement ont toujours été, non seulement une passion, mais une de mes priorités. Quand j'ai commencé à comprendre, que grâce à mon travail en tant qu'acteur, je gagnais une attention de plus en plus importante face à l'opinion publique américaine, je savais tout de suite ce que je voulais en faire. L'IS Fondation est ma tentative d'utiliser cette opportunité, cette part de l'attention du public, pour le plus grand bien.

L’IS Fondation, qui a maintenant des dizaines de groupes affiliés partout dans le monde jusqu’en Inde et en Algérie, concentre son travail autour de 3 thèmes: la conservation des habitats, la protection des espèces et les initiatives d'énergie propre. Notre objectif est de soutenir un éventail de projets, des plus imposants comme de grandes initiatives mondiales comme l'Alliance pour la Conservation Mondiale, au plus petits comme les simples efforts initiés par des individus dans le Golfe et les autres collectivités locales. L'espoir est que nous puissions montrer à chacun les voies qu’il a pour y contribuer, à n'importe quelle échelle. Nous voulons entamer des conversations sur ces questions et leur permettre de grandir et d'évoluer naturellement. Quand un problème particulier rassemble suffisamment d'intérêt et d'élan, nous pouvons apporter les ressources nécessaires pour transformer une conversation en projet, et nous espérons, au final, un projet vers un acte réel.

En parlant aux gens, et particulièrement aux jeunes, partout dans le pays, j'ai constaté maintes et maintes fois que la question de la conservation des espèces est particulièrement résonnante. Les gens sont passionnément attachés aux créatures qui ont retenu leur attention et alimenté leur imagination depuis l'enfance, et ils sont investis en faisant ce qui est nécessaire pour les protéger. La conservation des espèces est sans aucun doute une question qui compte vraiment pour le public américain. Nous avons la chance que ce soit le cas, car beaucoup de nos espèces sauvages les plus aimées ont une espérance de vie qui ne tient plus qu’a un fil.

Cette loi promulguée initialement en 1990, est considérée globalement comme une réussite. Avec les Etats-Unis en tête de l'effort, les gouvernements du monde sont en mesure de commencer à investir dans leurs écosystèmes. Du Congo au Sud Soudan, nous constatons que la conservation des espèces est payante en termes, tant de l'environnement que de l'action du gouvernement local.

Alors que le Congrès considère le RH 50, j'ai pensé qu'il serait utile de partager mes réflexions sur les espèces qui bénéficient de l'US Fish and Wildlife Service, leader en matière de conservation.

Les tigres: les tigres sauvages sont un exemple -une espèce époustouflante soumise à une terrible menace de la part des braconniers et de la dégradation progressive de leur habitat et des proies. Selon les experts félins, seulement environ 3.000 tigres vivent à l'état sauvage aujourd'hui, et les experts estiment que plus que 500 tigres sont tués chaque année. Pour aggraver les choses, la population reproductrice réelle peut être plus proche d'un simple millier. Les tigres sont de magnifiques créatures: grand, puissant et charismatique. Malheureusement, ces mêmes qualités les rendent populaires en tant que cibles- la belle fourrure orange du tigre atteint un prix élevé sur le marché noir mondial, tout comme les parties du corps du tigre. Leurs organes et les os sont utilisés dans les médecines asiatiques, qui sont vendus aux consommateurs qui croient que ces produits d'origine animale vont véhiculer la force, la santé et la virilité.

Les rhinocéros: les rhinocéros, aussi, jonglent sur le fil de l'extinction. Entre 1970 et 1992, les populations de rhinocéros ont diminué de 96%, et moins de 2400 rhinocéros noirs et blancs ont survécu à l'état sauvage. Les biologistes de la conservation me disent qu'aujourd'hui seulement 300 rhinocéros de Sumatra demeurent. Le faible nombre de survivants est exacerbé par le fait que de nombreux rhinocéros vivent dans de petits troupeaux fragmentés, qui ne peuvent être viable en raison du manque de possibilités de reproduction et le risque d'événements aléatoires ou de maladies. Les cornes de rhinocéros sont taillées pour les manches de poignards, comme un symbole de statut très convoité dans le Moyen-Orient et certaines parties du corps et les os sont vendus sur le marché noir comme ingrédients médicinaux. Le commerce illégal de parties d'animaux est une affaire rentable, et la demande pour ces produits, créé une tentation permanente pour les braconniers. Les rhinocéros, et les tigres aussi, sont aussi les victimes involontaires des pièges de braconniers, placés pour piéger d'autres animaux de brousse pour leur viande ou des trophées.

Les éléphants d'Afrique: Les éléphants d'Afrique sont une autre espèce en terrible danger. Au siècle dernier, le braconnage d'ivoire, en hausse constante, et la perte de leur habitat a causé la chute de leur nombre de plus de dix millions en 1900 à moins de 500 000 vers la fin des années 1980. La chasse incontrôlée et la perte continuelle de leur habitat continue de menacer l'éléphant d'Afrique aujourd'hui. En plus du commerce de l'ivoire et de la viande de brousse, la perte de l'habitat naturel des éléphants pose un problème majeur en raison du conflit qui en résulte entre les éléphants et les humains à travers l'Afrique. Comme les populations humaines grandissent et se développent dans des régions éloignées, l'habitat naturel est effacé et détruit pour faire place à l'agriculture. Les populations d'éléphants sont compressées en petits troupeaux avec de la nourriture et des approvisionnements en eau limités. Les éléphants affamés errent dans les villages et causes des dégâts aux cultures. Souvent, les gens tuent les éléphants pour tenter d’arrêter les incursions des cultures, et les gens eux-mêmes sont aussi parfois tués en essayant de repousser les éléphants désespérés.

Les éléphants d'Asie: Comme leurs parents, les éléphants d'Asie luttent également pour survivre. Aux États-Unis, les éléphants d'Asie sont plus connus comme une attraction familière dans les cirques. Pourtant, à travers leur patrie, les éléphants captifs sont surtout des bêtes de somme (animaux employés à porter des charges lourdes). Un nombre estimé de 16 000 éléphants d'Asie sont actuellement apprivoisés et utilisés pour la récolte du bois, le défrichement des forêts, et le développement agricole. Ironiquement, c'est la destruction des forêts, la promotion de l'agriculture, et l'empiètement de la civilisation humaine qui posent les plus grandes menaces à la survie des éléphants sauvages d'Asie. La population d'éléphants d'Asie a continué à diminuer en raison de la perte de zones de pâturage et le braconnage, entraîné par le commerce de l'ivoire, et sont répertoriés sur « la liste des espèces menacées ».

Les tortues marines: Six des sept espèces de tortues marines sont inscrites comme étant menacées ou en danger par l'Union mondiale pour la nature et la liste US des espèces menacées. Parce que les tortues marines nécessitent 10 à 40 ans pour atteindre la maturité sexuelle et sont vulnérables à la prédation, les déversements de pétrole, et leur capture accessoire, la restauration de leur nombre est une tâche longue et délicate. Les tortues marines sont vraiment les anciens de la faune marine des océans du monde, avec des ancêtres datant de plus de 100 millions d'années. Bien que toutes les espèces aient besoin de plages tropicales, subtropicales, tempérées, ou océaniques pour la nidification, chacune a un habitat marin et des exigences spécifiques d'alimentation. J'ai eu la chance, il y a peu, cet été de me rendre à Trinidad et Tobago pour regarder les tortues Luth émerger de la mer, en pleine nuit pour pondre leurs oeufs et les enterrer dans le sable. Et c’est encore plus gratifiant de voir les jeunes tortues qui creusent leur chemin hors de leur nid de sable et instinctivement trouver leur chemin vers l'océan ... malheureusement encore face à un avenir incertain.

Les grands singes comme les gorilles et les chimpanzés: les singes, par leur nature, sont extrêmement vulnérables. Ils ont une faible densité démographique, une croissance relativement lente, vivent longtemps, et ont un faible taux de reproduction et ont des relations sociales complexes. Aujourd'hui, toutes les espèces de grands singes du monde sont menacées d'extinction. Les singes sont sensibles à de nombreuses maladies comme les humains. Comme les populations humaines croissantes qui pénètrent davantage dans l'habitat des singes, le potentiel de transmission de maladies entre les singes et les gens, et vice versa, est en augmentation. En conséquence, le commerce de la viande présente un risque sérieux pour la santé des humains. Les menaces qui pèsent sur les gorilles et les chimpanzés comprennent la perte, la fragmentation et la dégradation de leur habitat, ainsi que la chasse pour la nourriture, la médecine et le sport. Même avec des programmes de forte reprise, la population de chimpanzés est 80% plus bas qu'il y a 50 ans, et elle continue de baisser.

En regardant à travers le monde ces animaux sauvages, il est clair que les humains ont bénéficiés de la nature de bien des façons, mais ont également apporté de nombreuses espèces au bord de l'extinction. Les scientifiques nous avertissent que nous sommes aux portes de la plus grande extinction de masse depuis les dinosaures. Le peuple américain avec qui j’interagir à travers mon travail de l’IS Fondation ne veut pas permettre que cela arrive, ils ne veulent pas laisser ces espèces sans se battre, et ils voient ce que la nature offre aux personnes du monde entier. C'est une question dont les Américains se soucient profondément, et il est essentiel que les États-Unis, en tant que leader mondial et puissance mondiale, continue à diriger les efforts de la planète en matière de conservation des espèces mondiales. En raison de l'instabilité ou de l'indifférence des zones de vie des ces espèces, pour la plupart de ces espèces nous sommes le premier, le dernier, et le seul espoir de survie. En tant que personnes ayant le pouvoir de faire une différence, la responsabilité nous incombe à tous. Il est impératif que nous soyons à la hauteur.

Au nom de la Fondation Ian Somerhalder et l'Alliance pour la conservation mondiale, j’encourage le Sous-comité de majorer le RH 50 et de passer à la reconduction de ce projet de loi important.



--------------------



Pour les photos en voilà (elles en ajouteront d'autres)

http://www.facebook.com/#!/media/set/?set=a.248270085203079.77300.191178384245583&type=1

et j'ai fait qq captures pdt son discours, je peux les mettre aussi si vous voulez!




_________________
avatar
thecrow9
Admin
Admin

Messages : 662
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : mouscron

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: congrès Live Hearings - House Committee on Natural Resources

Message  thecrow9 le Lun 14 Nov - 23:05

youtube][/youtube]

[youtube][/youtube]



[youtube][/youtube][youtube][/youtube]

_________________
avatar
thecrow9
Admin
Admin

Messages : 662
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : mouscron

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum